Le Tournesol

(English & Portugese subtitles)

Papa m’indiquait toujours du bout du doigt les colombes lorsqu’il en voyait une voler. Elles venaient de plusieurs directions à chaque fois et toujours dans mon dos, ce qui me faisait faire un mouvement rapide pour me retourner. Elles m’effrayaient souvent parce que je m’imaginais qu’elles venaient de s’envoler avec un objet qui me tenait particulièrement à coeur, je pouvais m’imaginer qu’elles partiraient avec mon doudou, ou même ma gourmette.

Mais lorsque j’ai grandi, je me suis rendu compte qu’il ne s’agissait pas de colombes mais de mouettes en céramique que mon père attachait au bout de fils. Il me les lançait en l’air et avait méticuleusement installé un décor pour que je puisse ne pas les rater.

Mon oncle tenait un atelier de fleuriste et cherchait à l’époque un céramiste pour fabriquer des vases qu’il pourrait vendre dans sa boutique. Il avait alors proposé à ma mère de travailler pour lui sachant qu’elle avait suivi les cours des Beaux Arts. Aller travailler à l’atelier devait lui faire prendre le bus chaque matin pour se rendre à la ville. Elle devait alors se lever plus tôt que lorsqu’elle travaillait à la maison, mais prenait toujours un temps qu’elle avait l’air de trouver agréable pour se préparer. Le bus passait à 7h45 et elle partait toujours quinze minutes avant avec un panier pour porter son déjeuner. J’appris par la suite qu’une fois que les employés avaient quitté l’atelier, elle restait souvent le soir afin de confectionner des mouettes qu’elle peignait ensuite en blanc kaolin et dont elle relevait le bec d’un orange acide qui me permettrait de mieux les distinguer dans le ciel bleu et doré les dimanches après-midi.

Papa partait souvent en mer pendant plusieurs semaines et rentrait parfois quelques jours avant de repartir à nouveau, ce qui nous laissait un peu de temps durant lequel nous profitions ensemble en allant nous promener dans les grands champs non loin de la maison. Nous partions toujours en début d’après-midi après que le soleil eut fini de frapper ; et avant de partir, mon père prenait alors son panier en osier couvert d’un drap blanc pour que je ne puisse pas voir son contenu.

juillet - septembre 2019
animation
2:28s
gouache et crayon